Codes courtage

Le webzine de PLANETE CSCA

Accueil > Webzine > L'actualité du courtage > Décryptages > Portrait de Meriem JAMMALI, fondatrice du réseau national de courtage au féminin ASSUR FINANCIMMO

17 janvier 2020

Portrait de Meriem JAMMALI, fondatrice du réseau national de courtage au féminin ASSUR FINANCIMMO

« Vive le réseau de coutier au féminin, un maillage où solidarité va de pair avec le respect de la dignité de la femme »

Les idées fortes comme celle de la lutte des femmes traversent le temps et le nourrissent d’ailleurs. Courtier de métier, Meriem JAMMALI, a eu à confirmer qu’il s’agissait d’une profession à réseau et de ce point de vue imposait des contraintes que certaines femmes ne pourraient surmonter. « Nous devons en permanence concilier vie privée et vie professionnelle, sans oublier la solitude de la femme Cheffe d’entreprise. C’est une véritable gageure, un véritable parcours du combattant « qui en décourage plus d’une femme, surtout au début de sa carrière. » Lasse de cette véritable injustice, elle lance son label solidaire et dévoile une offre à destination des femmes qui veulent se lancer dans le courtage. Portrait d’une vision du courtage au féminin.

Cela va sans dire que le courtage est un métier où dominent les hommes. De là à affirmer qu’il serait exclusivement un métier pour les hommes, c’est ce que réfute Meriem JAMMALI, en acte et en paroles. « Les femmes disposent des mêmes capacités intellectuelles, expertise et entregent que les hommes. Il faudrait juste que le monde de l’assurance et plus particulièrement du courtage soit réorganisé en tenant compte de cette réalité. Cela permettra d’avoir un univers du courtage plus ouvert et plus accueillant pour tous », estime cette paria de l’égalité homme-femme qui rappelle que le « travail est un moyen d’épanouissement et d’indépendance. »

Sexiste, non ; plutôt un regard féminin sur la vie

Ne taxez surtout pas son combat de sexiste, vous ne la convaincrez pas. Et pour cause, elle propose juste un accompagnement sur mesure, solidaire où la dimension sociale et humaine est respectée. Dans le réseau de courtage au féminin qu’elle appelle de ses vœux et s’emploie à structurer, les femmes travaillent solidairement et s’évertuent à remplacer leurs homologues quand elles sont dans l’impossibilité de concilier vie privée et vie professionnelles. Le réseau de courtage au féminin, qui est né début janvier est l’occasion aux femmes courtiers, poussées par le partage des mêmes valeurs, de travailler ensemble, de faire le poids face aux banques et d’envisager une autre manière de collaborer.

En fait, Meriem JAMMALI est une féministe au sens premier et positif du terme : « je contribue à la mutation de la condition de la femme au travail de manière intelligente. Cela devrait aboutir à la structuration d’un réseau encourageant la femme et où l’homme courtier pourrait y trouver sa place, s’il respecte les valeurs de celui-ci.  Car plus c’est diversifié, davantage c’est riche. »

En dehors de ses préoccupations, la femme courtier qu’est Meriem JAMMALI, exerce son métier au quotidien et met un point d’honneur à protéger les personnes en difficulté ou en situation de précarité financière. Cette volonté de justice l’a, par ailleurs, motivée à rejoindre l’association de défense des intérêts des usagers contre les abus des banques. Portée par France Conso Banque, cette voix des démunis permet aux petits de redonner de la voix à ceux qui en ont besoin. Ainsi va la vie de Meriem JAMMALI pour qui les actions doivent être menées par conviction et non par opportunisme : l’entraide et le partage pour faire avancer la cause féminine. Sans verser dans le militantisme.

 

Emmanuel Mayega

 

Mini bio : une artisane du crédit

 

Meriem JAMMALI  est née en 1979. Passionnée par l’entreprenariat, le digital et les enjeux sociétaux. Spécialiste en relations internationales, elle a suivi une formation généraliste en droit des affaires et finances.

Au fait des problématiques des particuliers et des professionnels dans le financement, elle s’est orientée vers le métier de courtier. Et se Je considère comme un « artisan du Crédit ».

Aujourd’hui, elle est présidente de la société de courtage ASSUR FINANCIMMO. Et Présidente de la société FINANCE 21. Elle a fondé également un réseau de business : www.smart-network.org , réseau de chefs d’entreprise pour échanger cartes de visite et opportunités professionnelles.

E.M.

publicité