Codes courtage

Le webzine de PLANETE CSCA

Accueil > Webzine > L'actualité du courtage > Décryptages > Affaires sociales > Plateforme de formation digitale PLANETE CSCA RH : Une offre de services en constante évolution en toute confiance
publicité

28 mars 2022

Plateforme de formation digitale PLANETE CSCA RH : Une offre de services en constante évolution en toute confiance

La plateforme de formation digitale développée par PLANETE CSCA RH, issue du partenariat entre l’IFPASS et PLANETE CSCA, poursuit sa progression, tant en nombre d’apprenants que de modules disponibles. Elle ne cesse d’améliorer ses fonctionnalités pour transformer l’obligation réglementaire des courtiers en opportunités. Michel Accary, Directeur du Développement revient sur ses réalisations de 2021 et ses projets pour 2022.

 Quelles sont les dernières données concernant la plateforme de formation continue de PLANETE CSCA RH ?

L’année 2021 a permis à notre plate- forme de formation digitale de se consolider. Nous avions 1 600 apprenants fin 2020 et plus de 2 750 fin 2021.

Le catalogue comporte aujourd’hui 275 modules majoritairement de 20 minutes, et pouvant aller jusqu’à 2 heures, tant sur des thématiques en assurances de personnes qu’en assurances non-vie. Nous avons particulièrement travaillé ces derniers mois pour proposer des formules de niveau « Expert » et des formations pointues sur des secteurs spécifiques. Ainsi, deux ans après son lancement, notre outil de formation continue dédié au courtage d’assurances a fait ses preuves et trouvé son public.

Nous avons un pourcentage plus élevé qu’en 2020 de courtiers de proximité, ce qui nous ravit car la plateforme a été conçue pour eux à l’origine. Certains courtiers déjà bien structurés font le choix d’utiliser l’outil pour leurs nouveaux collaborateurs afin de les mettre rapidement à niveau, tout en organisant des sessions en présentiel pour leurs salariés plus aguerris. Notre offre est ainsi complémentaire à d’autres formules disponibles sur le marché.

 

Comment avez-vous procédé pour atteindre ces objectifs ?

Notre réflexion a porté à la fois sur l’offre de formation et sur l’amélioration de l’expérience client.

Nous avons lancé dès le début de l’année 2021 un plan de développement intégrant des partenaires extérieurs, soit en marque blanche, soit sous leurs propres couleurs. Ainsi, nous avons accueilli un premier organisme de formation en septembre, puis un second mi-octobre. GENERALI nous a rejoint via un premier module intégré, suivi par CGPA. Nous poursuivons ce travail de sourcing de partenaires et avons notamment des pistes avec des cabinets d’avocats ou un autre assureur référent.

En 2022, nous mettons en place un comité ad hoc qui validera le contenu des modules pour en vérifier l’adéquation avec les obligations réglementaires liées à la DDA. Ainsi, PLANETE CSCA RH veille à étoffer régulièrement l’offre en garantissant sa qualité.

Côté apprenants, nous avons mis en place un Forum. Quand une personne inscrite pose une question, la réponse que nous lui apportons est visible des autres utilisateurs. Notre webcocooner publie aussi dans cet espace des articles, des vidéos pour animer régulièrement le Forum. Même si le sujet reste une obligation réglementaire, cette approche sous forme de communauté a pour objectif d’inciter les apprenants à se connecter régulièrement à leur parcours de formation.

 

Quel bilan tirez-vous de cette seconde année d’exploitation de la plateforme ?

L’information sur les enjeux de la formation est désormais mieux connue, et les courtiers travaillent ce sujet plus tôt dans l’année. En 2021, les parcours ont démarré dès le mois de mars et la consommation d’heures de formation a été plus linéaire qu’en 2020.

Nous constatons toutefois toujours deux phénomènes qui nous alertent : certains courtiers ont encore des difficultés à anticiper, ce qu’on peut attribuer au contexte sanitaire actuel et à la désorganisation opérationnelle qu’il peut entraîner au sein des entreprises. Or les derniers mois de l’année sont souvent très chargés pour les cabinets de courtage. Anticiper reste le maître mot.

Nous restons également attentifs au ratio heures commandées / heures réalisées. En effet, pour 2020 et 2021, nous avons constaté un taux de réalisation des heures commandées supérieur à 75 %. Les intermédiaires ont pu remplir leur obligation de formation continue en re- courant en cours d’année à des solutions de formation complémentaires. Pour autant, notre objectif est de faire évoluer ce taux à la hausse chaque année avec davantage d’anticipation et nos actions 2022, espérons-le, nous y aideront. L’idée est de diffuser ces bonnes pratiques aux entreprises, notamment à celles qui ne disposent pas de service dédié à la formation professionnelle.

 

Propos recueillis par Céline Meslier