Codes courtage

Le webzine de PLANETE CSCA

Accueil > Webzine > Les métiers du courtage > Grands risques > Les typhons Hagibis et Faxai auront un coût important pour la réassurance

14 novembre 2019

Les typhons Hagibis et Faxai auront un coût important pour la réassurance

RMS, acteur de la modélisation du risque catastrophe naturelle à l’échelle mondiale, estime entre 7 Mrds et 11 Mrds USD les pertes assurées suite au typhon Hagibis survenu en octobre au Japon. A cela s’ajoute les pertes consécutives à Faxai, autre typhon qui s’est abattu au pays du Soleil levant avant Hagibis.

Le typhon Hagibis qui a frappé le Centre et l’Est du Japon le 12 octobre dernier est responsable de 74 décès et de dégâts matériels considérables. Hagibis est survenu peu de temps après Faxai, autre typhon qui avait sévi dans le pays durant la nuit du 8 au 9 septembre. La proximité temporelle de ces événements vient complexifier l’évaluation des pertes assurées car la question se pose de savoir, entre Faxai et Hagibis, à quel événement la sinistralité doit être attribuée. RMS a établi une estimation à partir d’une modélisation qui se fonde sur les typhons sévissant au Japon et d’informations recueillies sur le terrain. Pendant deux semaines, trois équipes de RMS ont mené une enquête dans les zones concernées par ces deux événements.

Le spécialiste de la modélisation des risques de catastrophe a pris en compte les dommages matériels, les interruptions d’activité causés par les vents, les inondations survenues suite à ces événements sur les lignes d’activité résidentielles, commerciales, industrielles, marines et automobiles et a également évalué les pertes pour les assureurs privés japonais. Selon l’analyse de RMS, les inondations consécutives à Hagibis ont un rôle majeur à jouer dans les pertes globales dues à cet événement et contribuent à hauteur de 60 % du total des pertes assurées. En outre, le montant des pertes assurées suite à Faxai devrait se situer entre 5 Mrds et 9 Mrds USD. Au total, les deux typhons pourraient donc atteindre un coût de 12 Mrds à 20 Mrds USD pour les réassureurs, toujours selon les estimations de RMS.

Les pertes assurées de l’ouragan Dorian qui a surtout frappé les Bahamas début septembre, autre événement majeur, seront aussi élevées pour les réassureurs. Dorian, Faxai, Haigibis sont trois catastrophes d’ampleur qui devraient, conjugués aux autres événements naturels survenus depuis janvier, faire de 2019 une année à la sinistralité importante pour le secteur de la réassurance. Déjà, 2017 avait enregistré des pertes assurées importantes, dans la foulée d’Harvey, d’Irma et de Maria, des feux de forêts en Californie, pour ne citer que les événements majeurs, et le coût des dommages assurés s’est chiffré au total à environ 160 Mrds USD. Quant aux événements naturels survenus en 2018 (Jebi, Trami, Michael, feux de forêt en Californie, etc.), ils ont généré une facture d’environ 90 Mrds USD pour les réassureurs. Sans conteste, le réchauffement climatique a des impacts importants sur la sinistralité Cat nat et les études des experts en climatologie démontrent que cette tendance devrait se poursuivre.

Geneviève Allaire