Codes courtage

Le webzine de PLANETE CSCA

Accueil > Webzine > L'actualité du courtage > Les métiers du courtage > Assurances de personnes > Affaires sociales > Etude Fondation APRIL / BVA : La prévention en matière de santé vue par les Français
publicité

15 novembre 2022

Etude Fondation APRIL / BVA : La prévention en matière de santé vue par les Français

La Fondation APRIL a mené une enquête en partenariat avec BVA sur la prévention des Français en matière de santé. Les résultats révèlent que ces derniers sont très informés sur la prévention et les gestes à adopter, mais sont encore peu nombreux à mettre en pratique les comportements qui en découlent.

En matière de prévention, les résultats de l’enquête révèlent que deux tiers des Français pensent que prendre soin de sa santé implique d’agir en amont en adoptant des gestes simples et une bonne hygiène de vie. Près de 9 sondés sur 10 s’estiment suffisamment informés sur les réflexes à adopter notamment en matière d’alimentation (88%), de lutte contre les addictions (85%), de sédentarité (85%), de sommeil (77%) et de prévention des risques liés à leur santé mentale (77%).

Selon l’enquête, les Français sont conscients des risques pour leur santé. Celle-ci révèle quelques chiffres clés :

  • 6 Français sur 10 se sentent exposés aux troubles musculosquelettiques
  • Près de la moitié des Français se sent concernée par des problèmes de sommeil et par l’anxiété
  • 4 Français sur 10 sont exposés à la sédentarité, une alimentation déséquilibrée, l’hyperconnexion
  • Près de 3 Français sur 10 se voient exposés à des risques pour leur santé mentale

Malgré ces constats, moins d’un Français sur deux déclare mettre en pratique d’autres comportements préventifs – à l’exception de la limitation de consommation de tabac et d’alcool (57%) et l’entretien d’une vie sociale et de loisirs (52%) – et privilégier le plaisir immédiat plutôt qu’adopter des comportements de prévention jugés contraignants. Mais cela s’explique également par un manque de motivation (25%) ou de moyen financiers (25%). Egalement un quart d’entre eux ne souhaite pas changer leurs habitudes.

Ainsi, le rôle des pouvoirs publics et des professionnels de santé est crucial. Sophie Ferreira Le Morvan, Déléguée Générale de la Fondation APRIL, souligne : « Collectivement, organismes publics et privés, nous devons accélérer sur l’accompagnement des Français dans cette nécessaire bascule, tant à l’échelle individuelle qu’en tant que société ».

Accéder à la synthèse de l’étude