Codes courtage

Le webzine de PLANETE CSCA

Accueil > Webzine > Notre écosystème > Fédérations professionnelles > Dans l’assurance, une nouvelle fédération dédiée aux insurtechs

6 janvier 2021

Dans l’assurance, une nouvelle fédération dédiée aux insurtechs

Le 10 décembre a été lancée Insurtech France, fédération ayant vocation à rassembler les entreprises de la technologie assurantielle. Sa mission est de représenter et de fédérer les acteurs de l’insurtech française.

En cette phase de lancement, elle fédère 26 acteurs (néo-assurances, néo-courtiers, prestataires, etc.).  La liste des adhérents comprend Otherwise (assurance collaborative auto, santé et animaux), Descartes Underwriting (nouvelles solutions d’assurance paramétriques), Léocare (fournissant des assurances auto et habitation) ou encore Zelros (plateforme de création d’assistants virtuels pour l’industrie de l’assurance). Deux autres fédérations ont également rejoint ses rangs : la fédération des garanties et des assurances affinitaires (FG2A) et la Roam (Réunion des organismes d’assurance mutuelle).

D’ores et déjà, Insurtech France a constitué des groupes de travail qui seront chargés d’aborder les problématiques et les enjeux du secteur. Ils auront pour objectifs de définir des solutions innovantes, de rédiger des livres blancs et d’apporter des bénéfices concrets aux assurés. Parmi ceux-ci, on note un groupe de travail sur l’éthique et la distribution, un autre sur la technologie et les données personnelles et un troisième qui  se penchera sur la promotion de la diversité.

Philippe Mangematin, Président directeur général de l’assureur dommages Seyna, et Toufik Gozim, Président directeur général du spécialiste de l’assurance emprunteur Assurly, ont été chargés d’animer l’organisation professionnelle en tant que présidents. En tant que secrétaires de la nouvelle fédération, ils sont épaulés par Alexandre Rispol, directeur financier d’Assurly, et Joël Bassani, président directeur général de Jinnbee (start-up accompagnant les acteurs de l’assurance dans leur transformation digitale).

« Nous avons la chance d’avoir en France des projets de plus en plus nombreux et ambitieux au service de l’innovation dans l’assurance. La France est devenue un des premiers pays dans ce domaine, et la formation d’Insurtech France vise à accélérer la dynamique actuelle et à promouvoir les différentes initiatives du secteur », a déclaré Philippe Mangematin lors du lancement officiel de la fédération, le 10 décembre. Insurtech France s’est saisie de quatre missions : elle a pour ambition d’accompagner les projets et de proposer des services communs utiles au plus grand nombre tout en faisant la promotion de l’excellence et de la diversité des initiatives du secteur en France et à l’étranger. Elle souhaite aussi installer un espace d’échanges privilégiés entre ses adhérents qui partagent des problématiques communes en représentant les insurtechs de l’Hexagone auprès des pouvoirs publics, de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et, plus globalement, au sein du secteur de l’assurance.

Côté valeurs, Insurtech France a fait sienne la simplicité, souhaitant « rendre l’assurance simple par des garanties claires et faciles à comprendre ». Elle souhaite aussi que les plus démunis ou les personnes en affection longue durée puissent continuer à bénéficier de garanties et elle a intégré le respect de la vie privée dans ses préceptes. L’utilité au sens de services fournis au bon moment et au bon endroit est une autre de ses valeurs. En outre, elle milite en faveur de la transparence et de l’éthique.

Geneviève Allaire