Codes courtage

Le webzine de PLANETE CSCA

Accueil > Webzine > Les métiers du courtage > IARDT > Innovation > Assurer des objets de luxe par la blockchain

18 novembre 2020

Assurer des objets de luxe par la blockchain

En collaboration avec le porteur de risques Wakam (anciennement la Parisienne d’Assurance), GoodsID propose une assurance des produits de luxe directement intégrée à l’achat pour des objets tels que les montres, les bijoux ou le mobilier haut de gamme.

Loÿs de la Soudière, président directeur général de GoodsID, a exprimé sa satisfaction au lancement de l’offre d’assurance : « Je me réjouis de notre partenariat avec Wakam, qui nous permet de proposer à nos partenaires, les maisons de luxe, une solution innovante à très forte valeur ajoutée pour leurs clients. Grâce à la solution GoodsID, elles prolongent leur expérience au-delà de l’achat, en intégrant un service d’assurance inédit à leurs produits ». L’assurtech qui développe une solution de sécurisation et de traçabilité des biens de valeur basée sur la blockchain a obtenu son immatriculation à l’Orias (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance), ce qui lui permet d’opérer en tant que courtier et gestionnaire.

Associée à l’objet et non pas reliée à l’identité de son propriétaire, l’assurance est maintenue grâce à un certificat digital tant que le contrat est effectif si le bien de luxe est vendu ou cédé. Cette couverture  protège le bien contre le bris de glace, le vol ou la casse susceptible d’être réparée. Concrètement, les vendeurs d’objets de luxe émettent un certificat digital unique, infalsifiable, non duplicable et sécurisé pour un produit donné. Ce dernier est inscrit de manière anonymisée dans la blockchain. En continu, les événements relatifs au bien comme les réparations, la déclaration de vol, le transfert de propriété ou la revente sont enregistrés sur ce certificat. Peuvent y être ajoutées les garanties d’assurance.

Cette solution d’assurance sur-mesure est portée par Wakam et distribuée en marque blanche par GoodsID, ainsi que par d’autres partenaires de l’assureur. Lorsque le possesseur d’un bien souhaite faire intervenir l’assurance, il lui revient de se connecter au certificat numérique afin de détailler les  problèmes survenus. Les informations collectées dans la blockchain sont alors envoyées de manière instantanée à Wakam, ouvrant la voie à l’indemnisation. L’un des attraits d’une assurance attachée directement au bien via un certificat numérique est d’éviter les déclarations frauduleuses et les risques de contestation. En cas de sinistre, l’assureur reçoit en effet les informations indispensables à l’indemnisation en temps réel, sans qu’il ait à vérifier l’exactitude des déclarations du client. Le traitement du sinistre est intégralement automatisé, les avantages étant un gain de temps et une réduction des coûts de gestion.

Geneviève Allaire