Accueil > Syndicat > Actualités > Nos Actions > Nos communiqués > PLANETE CSCA appelle à prendre la mesure des conséquences économiques de la crise sanitaire actuelle sur l’activité des cabinets de courtage

23 mars 2020

PLANETE CSCA appelle à prendre la mesure des conséquences économiques de la crise sanitaire actuelle sur l’activité des cabinets de courtage

Paris, le 23 mars 2020

PLANETE CSCA appelle à prendre la mesure des conséquences économiques de la crise sanitaire actuelle sur l’activité des cabinets de courtage

Après avoir recensé dès le début des mesures de confinement et de fermeture des frontières européennes les principales problématiques auxquelles les intermédiaires en assurance vont et sont déjà confrontés, PLANETE CSCA attend des réponses concrètes aux questions que se posent les courtiers d’assurances pour assurer la continuité de leurs activités.

Ces problématiques sont multiples : outre l’impact sur le fonctionnement de leur entreprise, les intermédiaires en assurances assistent à un bouleversement des relations avec leurs partenaires assureurs et leurs clients.

Au moment où le secteur de l’assurance dans sa globalité va avoir un rôle majeur à jouer pour répondre aux besoins immédiats, matériels et financiers, de ses clients personnes physiques (notamment pour la prise en charge des frais de santé) et personnes morales, il est indispensable que des mesures d’adaptation puissent être prises dans les meilleurs délais et de manière coordonnée pour aider nos concitoyens et permettre une poursuite de l’activité économique.
Les compagnies d’assurances ont commencé à s’adapter à cette situation, via un ensemble d’initiatives individuelles que PLANETE CSCA salue et met à disposition de ses adhérents, lorsqu’elle en a connaissance.

Bertrand de SURMONT, Président de PLANETE CSCA, s’inquiète : « PLANETE CSCA est particulièrement mobilisé sur la manière dont les cabinets de courtage vont organiser leur quotidien dans les semaines à venir. C’est notre priorité. Outre le sujet déjà évoqué de la Perte d’exploitation sans dommage (pour lequel il nous semble inimaginable qu’une solution, quand bien même à minima, ne soit trouvée au niveau de la place), nous avons alerté les pouvoirs publics sur la particularité de l’effet différé entre la crise sanitaire actuelle et les conséquences économiques et de trésorerie qui seront immanquablement ressenties sur l’activité des cabinets de courtage dans les prochaines semaines et jusqu’au début de l’année 2021. »

Pour en savoir plusPour en savoir plusPour en savoir plus