Accueil > Syndicat > Actualités > Nos actions > Nos communiqués > Assurance-crédit : PLANETE CSCA note une tendance au durcissement des conditions de marchés

3 mai 2021

Assurance-crédit : PLANETE CSCA note une tendance au durcissement des conditions de marchés

COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, le 3 mai 2021

Assurance-crédit : PLANETE CSCA note une tendance au durcissement des conditions de marchés

PLANETE CSCA présente ci-après les résultats de la troisième édition de l’Observatoire des Garanties, mis en place depuis début 2020 par sa Commission Assurance-crédit pour prendre régulièrement le pouls de ce marché. Cette Commission représente 60% du marché de l’assurance-crédit (plus de 2 millions d’entreprises en France).

Méthodologie

L’étude qui vous est présentée est réalisée avec les courtiers spécialisés en assurance-crédit et porte sur les garanties délivrées par toutes les compagnies confondues. Elle a été réalisée entre le 22 mars et 10 avril par voie électronique auprès de 320 professionnels.


Principaux enseignements

Depuis la fin du premier semestre 2020, la Commission Assurance-crédit de PLANETE CSCA observe un fort durcissement du marché du crédit inter-entreprises.

La pandémie continue de fragiliser les secteurs déjà vulnérables : métallurgie/automobile, commerce/textile-habillement, sans omettre le secteur de l’aéronautique, sinistré.

Le bâtiment est encore impacté, mais on note une grande hétérogénéité de réponses pour ce secteur, avec des opinions moins dégradées que pour les vagues d’enquête précédentes. Cette hétérogénéité de réponses se retrouve aussi pour le secteur des transports.

A contrario, l’équipement de la maison résiste bien avec 71% d’opinions plutôt positives, peut-être grâce à la mise en place de circuit de vente de ligne.

L’agroalimentaire et la distribution, et dans une moindre mesure, le secteur pharmaceutique sont les secteurs les plus résistants. Paradoxalement, le secteur de l’informatique semble également touché par la dégradation des décisions de crédits.


Propositions d’actions

Le soutien de l’Etat dans cette crise liée à la Covid pourrait être abordé en fonction de l’activité, au même titre que le chômage partiel. Le tourisme, la restauration, l’évènementiel sont des activités qui ne sont pas éligibles actuellement aux soutiens CAP mis en place.

Ces dispositifs sont pour le moment mis en place jusqu’au 30 juin prochain. Leur arrêt à cette date semble prématuré pour assurer la relance de l’activité et le retour de la confiance entre les agents économiques.

Une dernière interrogation réside dans la lecture des bilans par les experts financiers : Banques, Assureurs crédit, sociétés de renseignements commerciales.

La Commission Assurance-Crédit de PLANETE appelle ainsi à un dialogue de Place pour évoquer ces sujets et éviter que le crédit inter-entreprises ne s’effondre au moment où le rebond économique sera là.

Découvrir les résultats complets de la 3ème édition de l’Observatoire des Garanties.

Article des ECHOS du 05 mai 2021

Contact presse : Céline MESLIER

cmeslier@planetecsca.fr \ 01 48 74 43 79