Codes courtage

Le webzine de PLANETE CSCA

Accueil > Webzine > A la une > Décryptages > Fédérations professionnelles > L’assistance est l’avenir de l’assurance
publicité

21 février 2022

L’assistance est l’avenir de l’assurance

En 2022, le Syndicat National des Sociétés d’Assistance (SNSA) fête ses 40 ans, l’occasion de revenir sur les actions menées avec dynamisme par les représentants de cette branche professionnelle. Serge Morelli, son président, dévoile aussi les premières pistes de réflexion pour l’avenir.

« J’ai la profonde conviction que l’assistance est l’avenir de l’assurance, mais aussi l’avenir, en matière de services, pour de nombreux métiers. Pourquoi ? Parce que notre métier, c’est l’urgence, le traitement rapide et efficace d’une situation délicate, par un humain. L’écoute, la compassion et la rassurance sont nos outils du quotidien, le digital n’étant là que pour faciliter le parcours client.

Au premier appel, nous répondons présents avec des interlocuteurs en chair et en os. Notre métier de base c’est à la fois l’urgence individuelle et l’urgence collective, et nos activités vivent au rythme du monde. L’assistance joue un rôle sociétal et nous répondons à cette responsabilité avec professionnalisme et engagement. La philosophie profonde de nos métiers, qui consistent à aider, secourir et sauver, accompagne tous les secteurs d’activité, dont l’assurance.

Aujourd’hui, nous sommes aussi présents en amont des situations d’urgence, via de la prévention, et en aval. Nous sommes capables d’appréhender des situations de A à Z, par exemple sur des sujets de santé : peut-on conseiller à une personne de rester à domicile, avec des services d’accompagnement, ou s’oriente-t-on vers une dépendance qui nécessite de rechercher une solution d’hébergement nouvelle ? Ces réflexions font partie de nos compétences et nous souhaitons nous engager pour devenir pourvoyeurs de services pour cette garantie dépendance par exemple.

Mon second message concernant les 40 ans de notre syndicat consistera à rappeler que nous représentons une branche sociale qui innove collectivement. Nous mettons en place des plateformes technologiques performantes et partagées, avec succès, depuis plusieurs années. J’en veux pour preuve l’outil NOMAD, qui permet depuis 2015 de missionner des dépanneuses, bientôt des taxis, et de suivre les actes d’intervention de manière fluide, grâce au digital. Nous avons aussi développé un GIE pour mettre en place l’ECall européen, dont nous avons la délégation de service public depuis 2018. Cette technologie d’appels d’urgence, embarquée dans les véhicules est conçue pour améliorer l’efficacité des services de secours en cas d’accident de la route. Aujourd’hui, pour faire face à la multiplication des événements naturels, sanitaires et géopolitiques dans le monde, le SNSA collabore avec le ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères au développement d’un dispositif de crise. Il est dédié à la gestion d’événements de grande ampleur se déroulant à l’étranger et impliquant un certain nombre de ressortissants français.

Pour faire le lien entre notre posture, tournée vers l’avenir et le bien commun, et nos compétences techniques et technologiques, le SNSA réfléchit avec France Assureur à l’opportunité d’un rapprochement des branches. Nous pourrions imaginer une convention collective commune, qui maintiennent les spécificités des métiers de l’assistance comme celles des médecins et urgentistes ou encore des personnes amenées à travailler 24/7/365 dans nos entreprises. A ce stade, il ne s’agit que d’une étude de faisabilité. Dans le même ordre d’idées, pour renforcer ses prises de position, le SNSA a récemment adhéré au MEDEF. Nous souhaitons participer plus fortement au débat public, et bénéficier de la puissance de leurs activités de lobbying. Le SNSA n’est pas une superstructure, mais notre syndicat est résolument tourné vers l’avenir, pour représenter nos adhérents et les enjeux de leurs activités de manière proactive. »

 

Propos recueillis par Céline MESLIER